Version mobile du site Ires.fr à venir
A


CGT-FO
Partager

L'impact des nouvelles technologies sur la qualité de l'emploi et du travail dans l'aide à domicile (avril 2021)

Cathel KORNIG (sous la direction), Sophie ODENA, Francesca PETRELLA, Isabelle RECOTILLET

Le secteur de l’aide à domicile est un secteur d’avenir selon Pôle Emploi. Face au vieillissement de la population, les besoins sociaux sont considérables et appelés à croître rapidement pour lutter contre les effets de la perte d’autonomie, tant dans le cadre du maintien à domicile que dans les établissements spécialisés. Les plus de 65 ans représentent 20 % de la population au 1er janvier 2021, dont la moitié a plus de 75 ans. Aussi les métiers du grand âge, aujourd’hui peu attractifs, devraient être amenés à se développer et à être revalorisés, comme le soulignent les rapports Libault et El Khomri en 2019. En réponse aux besoins du secteur, de nombreuses innovations techniques et technologiques voient le jour. Cette étude cherche à comprendre comment l’activité de l’aide à domicile est prise en compte directement ou indirectement dans le champ des innovations technologiques du secteur, comment elle est pensée (et organisée par les différentes parties prenantes, y compris avec les aides à domicile elles-mêmes). 28 entretiens approfondis ont été conduits auprès d’acteurs de la branche, de dirigeants de structures d’aide à domicile et de structures spécialisées dans le développement de nouvelles technologies afin de comprendre comment est pris en compte le travail des aides à domicile dans le processus de modernisation du secteur.
L’étude montre que les outils numériques et les nouvelles technologies sont introduites, le plus souvent, pour permettre le maintien au domicile des personnes âgées dépendantes du côté des bénéficiaires ou dans une logique de rentabilité et de rationalisation des tâches du côté des structures d’aide à domicile mais non pour être au service de l’amélioration des conditions de travail. Dans les deux cas, l’expérience, le savoir-faire et les besoins des aides à domicile ne sont que rarement mobilisés dans le processus de modernisation. Si ces outils ne sont pas nécessairement pensés comme instrument d’amélioration des conditions de travail, ils peuvent néanmoins en être un support, comme le montrent quelques expérimentations autour du travail en équipes autonomes et leurs outillages numériques collaboratifs. En s’appuyant sur l’expertise des aides à domicile pour réorganiser le travail, ces structures réinventent une organisation du travail qui permet d’améliorer les conditions de travail et la qualité du service auprès des bénéficiaires.