Version mobile du site Ires.fr à venir
A


N° 39 ( 2002)
Partager

La télémédecine : quelle légitimité d'une innovation radicale pour les professionnels de santé ?

Cathy SUAREZ

Cet article tente d'expliciter les raisons sous-jacentes aux difficultés de diffusion des applications de la télémédecine dans différents pays de l'Union européenne. Il apporte tout d'abord un éclairage sur les principales applications développées et sur leurs potentialités en terme de rationalisation de l'activité sanitaire et d'amélioration de l'accès pour tous à des soins de qualité. Il présente ensuite, sur la base d'une comparaison de l'état d'avancement des applications développées dans quatre pays de l'Union, les conditions nécessaires à un développement durable et socialement efficace de la télémédecine à l'échelle européenne. Il ressort de cette comparaison qu'un usage de la télémédecine en réponse à un problème majeur de santé publique, associé à une implication forte des politiques et des professionnels de santé, semble être une condition sine qua none à un tel développement. A l'inverse, la multiplication de projets locaux, sans cohésion d'ensemble, sans une implication forte de l'ensemble des professionnels de santé, sans volonté politique affichée (en matière de pérennisation du financement des projets par exemple) et sans étude approfondie des besoins auxquels l'application est sensée répondre, ne peut être qu'une source d'échec. Enfin, le développement de la télémédecine est porteur de plusieurs enjeux : la nécessaire implication des professionnels de santé en amont de tout processus d'innovation ayant trait à leurs pratiques et à leur mode d'organisation ; l'évaluation de la faisabilité des applications de télémédecine au regard des besoins des patients et des professionnels ; les implications du l'usage de la télémédecine en matière de formation et de qualification.

En bref...