Version mobile du site Ires.fr à venir
A


adminsi2s2016

adminsi2s2016

Odile Chagny interviewée dans cet article de Raphaëlle Pienne dans Inffo formation n° 963, publication de Centre Inffo, www.centre-inffo.fr ; magazine téléchargeable à l’adresse www.centre-inffo.fr/category/site-centre-inffo/telecharger-inffo-formation

 

jeudi, 11 avril 2019 11:48

Bulletin des nouveautés 820

mardi, 09 avril 2019 13:11

English Abstracts

Germany - The Place of Refugees in Society: A Heated Debate Reflecting Social Divisions

Adelheid HEGE

Though Germany has seen a significant drop in asylum requests since 2017, the place of refugees in German society remains contentious. The article seeks to outline the administrative and social status of recent humanitarian migrants. Despite the complexity of the process, studies have shown how civic alliances including businesses, charities, and volunteer organisations have promoted integration. Yet against the backdrop of increasingly solid support for the xenophobic Alternative für Deutschland (AfD) party in the parliamentary landscape, the political debate is struggling to look beyond the problems of human migration and its supposed threat to national cohesion. Some union activists are also susceptible to xenophobic discourse. The leitmotif of intrusion seems designed to unite the animosity arising from feelings of material and cultural loss in various quarters, particularly in the former East Germany.

Germany - Partnership without Conflict? Conflict without Partnership? A Debate on the State of Professional Relations

Marcus KAHMANN

Until the 1990s, the German professional relations system was good enough to serve as a model for other countries. But for some years now, a number of voices have spoken out about its increasing irrelevance as a model. The system’s apparent institutional stability has masked numerous changes that have led some to claim that it is now fully on the path to neoliberalism. The article looks back at the terms of the debate among a group of German researchers specialising in professional relations.

United Kingdom - Trade Unions and Online Platforms

Jacques FREYSSINET

The United Kingdom has seen conflicts fought by online platform employees that have had a major impact. Yet trade unions have found it extremely hard to organise a heterogeneous professional category with imprecise boundaries and an unclear legal status. Their demands so far have led to progress in the recognition of individual rights that, though significant, remains fragile. They have made little headway, however, in obtaining the recognition of collective rights, particularly the right to collective bargaining.

Norway and Scandinavia - How Have Social Partners Reacted to the Development of Online Platforms?

Kristin JESNES

This article focuses principally on platforms that provide a remunerated activity for a large number of individuals. Who are these individuals in the Norwegian workplace? What characterises their labour activity? How have the social partners and government reacted and responded to the development of such platforms?

North America - The North American Solidarity Project: A New Step?

Christian DUFOUR

Several Canadian and American trade unions, including Unifor, UE, and NNU, are planning a new type of union alliance, joining forces with Mexican and Australian organisations. At a conference in November in Ontario they verified that they shared the same militant, class, and grass-roots vision of their union action. This makes them unique in the American union sphere, where long-standing international alliances are often conflictual. They kept up their contact in early 2019, working on a fledgling joint working programme.

 

Une analyse des budgets types de l’UNAF par Pierre Concialdi.

Télécharger le document

 

 

Retrouvez ci-dessous les vidéos et présentations des Entretiens de l'Ires du 19 mars 2019.

Alors qu’en France, le système d’aides sociales va être réformé par le projet du gouvernement de « revenu universel d’activité » dont les contours ne sont pas encore connus, les Entretiens de l’Ires ont porté sur les revenus minima garantis dans plusieurs pays industriels.

Le dernier numéro de la Chronique internationale de l’IRES est consacré à l’évolution des revenus minima garantis des personnes d’âge actif depuis la grande récession de 2008-2009 et les réformes qu’elle a entrainées dans son sillage. Il examine l’évolution des montants garantis aux personnes et les débats qui ont nourri cette question dans huit pays de l’Union européenne et aux États-Unis.

Les Entretiens de l’IRES, ont eu lieu mardi 19 mars 2019, et ont associé une soixantaine de chercheurs, universitaires et responsables syndicaux pour prolonger le débat sur deux des thèmes traités dans ce numéro. La première table-ronde a été consacrée à l’analyse du paradoxe suivant : le nombre de bénéficiaires de revenus minima garantis est stable ou en augmentation dans plusieurs pays, alors même que le chômage y est en diminution. La deuxième a été consacrée à l’examen de la mise en œuvre par certains pays, comme le Royaume-Uni ou l’Italie (encore à l’état de projet), d’une unification des minima sociaux, souvent au détriment des bénéficiaires, et de ses résultats.

La Chronique internationale de l’IRES consacrée à la « Protection des bénéficiaires des revenus minima garantis : débats et réformes » est consultable sur notre site.

Télécharger le dossier de presse

Présentations à télécharger :

Déroulé de la journée

Vers une érosion du système d’aide sociale ? (Christèle Meilland)

Le revenu de citoyenneté, mesure phare du « Mouvement 5 étoiles » (Cristina Nizzoli)

Royaume-Uni : Unification ou régression ? (Jacques Freyssinet)

Allemagne : réformes et débats de l’après Hartz IV (Odile Chagny)

IMG 3230 opti IMG 3240 opti

 

"Libres ensemble" : ce slogan utilisé par l’UNSA est fortement apprécié des militants de l’UNSA, « c’est le plus beau qu’on ait trouvé », dit cet adhérent historique. Le sens et la philosophie d’action de ce syndicat sont dans cette association complexe entre liberté et solidarité commune. Le nom de l’Union nationale des syndicats autonomes peut, à l’image de ce slogan, parfois sembler porter une contradiction interne, une tension originale : comment unir des éléments autonomes, qui « suivent leurs propres lois ou propres règles » si l’on prend le sens étymologique du terme d’autonomie ? C’est cet équilibre entre l’action locale de militants, investis dans des lieux professionnels très divers, et le projet commun d’une union syndicale née en 1993 et qui a rarement fait l’objet d’études approfondies, que nous interrogeons dans ce rapport, à destination même de l’organisation.

Télécharger l'étude

jeudi, 28 mars 2019 12:39

Bulletin des nouveautés 819

jeudi, 28 mars 2019 09:37

Arnaud TRENTA

jeudi, 21 mars 2019 13:13

Bulletin des nouveautés 818

En une décennie, le système français de relations sociales s’est davantage transformé qu’en un demi- siècle. Les règles du jeu ont changé en profondeur et de nombreuses questions se posent aujourd’hui sur son avenir. Parmi ces interrogations, la reconnaissance de l’expérience syndicale occupe une place centrale. L’étude « Valosynd » de l’Ires, commandée par la CFTC, revient sur les enjeux politiques, économiques et syndicaux de cette reconnaissance à partir du témoignage des principaux acteurs concernés.

Pour lire cette étude, rendez vous ici :
http://ires.fr/index.php/etudes-recherches-ouvrages/etudes-des-organisations-syndicales/item/5895-la-valorisation-des-acquis-de-l-experience-syndicale

Xerfi Canal a reçu Antoine Math, chercheur à l'Ires, pour parler de l'accès à la cantine scolaire.

 

Participation de Claude Serfati (IRES) à la table ronde "Mondialisation et emploi"

Jeudi 21 mars 2019

Salle Odile Picpoul, Mairie du 3ème arrondissement (Paris 3e)

Programme et inscription en ligne

lundi, 11 mars 2019 13:20

Regard sur l'engagement des jeunes

Marcus Kahamnn dans l'article du numéro 640 d'Options (septembre 2018)

jeudi, 07 mars 2019 13:04

Bulletin des nouveautés 817

jeudi, 07 mars 2019 13:03

Bulletin des nouveautés 816

Xerfi Canal a reçu Antoine Math, chercheur à l'Ires, pour parler des revenus minima garantis en Europe.

 

Mardi 26 mars 2019 de 14h à 15h45, accueil à 13h45

IRES, 16 boulevard du Mont d’Est, 93160 Noisy-le-Grand, 9ème étage
RER A « Noisy le Grand Mont d’Est »

Lors de cet après-midi interviendront (en français) trois chercheurs allemands et français au sujet de l’impact de la crise sur les capacités d’action syndicales.

« Deux mondes du capitalisme ? Les syndicats de service et de l’industrie manufacturière en Allemagne depuis la Grande récession »
par Heiner Dribbusch (Institut de Recherche Economique et Sociale, WSI, Düsseldorf) Steffen Lehndorff (Université de Duisbourg-Essen)

« Les syndicats français après la crise »
par Jean Marie Pernot (chercheur associé IRES)

Les textes se trouvent dans l’ouvrage Rough Waters : European Trade Unions in Times of Crisis, édité en 2018 par S. Lehndorff, H. Dribbusch et T. Schulten.

Les chapitres sont téléchargeables gratuitement ici.

Merci de vous inscrire auprès de Caroline Aujoulet à caroline.aujoulet@ires.fr
Contact sur place : 01 48 15 18 90

Dans l’attente de vous retrouver nombreux et nombreuses,
Très cordialement, 

Kevin Guillas-Cavan, Marcus Kahmann et Cristina Nizzoli.
Les organisateurs

Les syndicalismes européens dans la crise : Cas allemands et français

Télécharger le compte-rendu de la journée

Mardi 26 mars 2019 de 14h à 15h45, accueil à 13h45

IRES, 16 boulevard du Mont d’Est, 93160 Noisy-le-Grand, 9ème étage
RER A « Noisy le Grand Mont d’Est »

Lors de cet après-midi interviendront (en français) trois chercheurs allemands et français au sujet de l’impact de la crise sur les capacités d’action syndicales.

« Deux mondes du capitalisme ? Les syndicats de service et de l’industrie manufacturière en Allemagne depuis la Grande récession »
par Heiner Dribbusch (Institut de Recherche Economique et Sociale, WSI, Düsseldorf) Steffen Lehndorff (Université de Duisbourg-Essen)

« Les syndicats français après la crise »
par Jean Marie Pernot (chercheur associé IRES)

Les textes se trouvent dans l’ouvrage Rough Waters : European Trade Unions in Times of Crisis, édité en 2018 par S. Lehndorff, H. Dribbusch et T. Schulten.

Les chapitres sont téléchargeables gratuitement ici.

Merci de vous inscrire auprès de Caroline Aujoulet à caroline.aujoulet@ires.fr
Contact sur place : 01 48 15 18 90

Dans l’attente de vous retrouver nombreux et nombreuses,
Très cordialement,

Kevin Guillas-Cavan, Marcus Kahmann et Cristina Nizzoli.
Les organisateurs

jeudi, 14 février 2019 12:58

Bulletin des nouveautés 815

Comment ont évolué les revenus minima garantis des personnes d’âge actif depuis la grande récession de 2008-2009, et quelles réformes a-t-elle entraînées dans son sillage? C’est la question centrale de ce numéro spécial de la Chronique internationale de l’IRES, qui, pour y répondre, examine l’évolution des montants garantis aux personnes et les débats autour de cette question dans huit pays de l’Union européenne et aux États-Unis.
Ces transferts monétaires qui permettent de garantir aux personnes un revenu disponible minimum constituent un élément central des politiques de lutte contre la pauvreté : ils sont donc particulièrement importants dans un contexte de crise. Ces filets de sécurité ont-ils été améliorés, maintenus ou diminués sur la période ? Comment les montants et les conditions d’éligibilité de ces aides ont-ils évolué ? Ces évolutions ont-elles été différentes selon les publics concernés ? Quelles ont été les réactions des acteurs sociaux ?
Quatre constats généraux parcourent les monographies de ce numéro. En premier lieu, le nombre de bénéficiaires de revenus minima garantis est stable ou en augmentation dans plusieurs pays, alors même que le chômage y est en diminution: comment expliquer ce paradoxe ? Ensuite, quelques pays ont mis en œuvre une unification des minima sociaux, souvent au détriment des bénéficiaires : pour quels résultats ? Dans de nombreux cas, la baisse de la protection apportée aux bénéficiaires touche davantage certaines catégories que d’autres, comme les jeunes ou les étrangers. Enfin, les contreparties exigées des bénéficiaires, en termes de reprise d’emploi ou de formation par exemple ont eu, dans la plupart des cas observés, tendance à être renforcées.

Consulter le N°164 de la Chronique internationale de l'IRES

Les Entretiens de l’IRES, qui auront lieu le mardi 19 mars 2019, associeront chercheurs, universitaires et responsables syndicaux pour prolonger le débat sur deux des thèmes de ce numéro.
Plus d’info sur http://www.ires.fr/index.php/rencontres-debats/les-entretiens-de-lires, inscription obligatoire à contact@ires.fr.

Comment ont évolué les revenus minima garantis des personnes d’âge actif depuis la grande récession de 2008-2009, et quelles réformes a-t-elle entrainées dans son sillage ? C’est la question centrale de ce numéro spécial de la Chronique internationale de l’IRES, qui, pour y répondre, examine l’évolution des montants garantis aux personnes et les débats autour de cette question dans huit pays de l’Union européenne et aux États-Unis.
Ces transferts monétaires qui permettent de garantir aux personnes un revenu disponible minimum constituent un élément central des politiques de lutte contre la pauvreté : ils sont donc particulièrement importants dans un contexte de crise. Ces filets de sécurité ont-ils été améliorés, maintenus ou diminués sur la période ? Comment les montants et les conditions d’éligibilité de ces aides ont-ils évolué ? Ces évolutions ont-elles été différentes selon les publics concernés ? Quelles ont été les réactions des acteurs sociaux ?
Quatre constats généraux parcourent les monographies de ce numéro. En premier lieu, le nombre de bénéficiaires de revenus minima garantis est stable ou en augmentation dans plusieurs pays, alors même que le chômage y est en diminution : comment expliquer ce paradoxe ? Ensuite, quelques pays ont mis en œuvre une unification des minima sociaux, souvent au détriment des bénéficiaires : pour quels résultats ? Dans de nombreux cas, le recul de la protection apportée aux bénéficiaires touche davantage certaines catégories que d’autres, comme les jeunes ou les étrangers. Enfin, les contreparties exigées des bénéficiaires, en termes de reprise d’emploi ou de formation par exemple ont eu, dans la plupart des cas observés, tendance à être renforcées.

jeudi, 07 février 2019 09:53

Bulletin des nouveautés 814

Claude SERFATI invité de l'émission "Entendez-vous l'éco ?" du 5 février 2019 sur France Inter.

Xerfi Canal a reçu Kevin Guillas-Cavan, chercheur à l'Ires, pour parler de l'impact de la suppression des comités d'entreprise. Une interview menée par Mounia Van de Casteele.