Version mobile du site Ires.fr à venir
A


Partager

Les plateformes de micro-travail : enjeu pour l’intelligence artificielle, enjeu pour l’emploi ? 13 juin 2019

Animation de la Session : “À la rencontre des micro-travailleurs” par Odile Chagny. 

À l’heure de la digitalisation et de l’intelligence artificielle, quel rôle jouent les plateformes de micro-tâches dans la transformation du travail ?

France Stratégie, en collaboration avec la MSH – Paris Saclay, organise une conférence internationale à Paris, le 13 juin 2019, suivie d’un séminaire fermé (uniquement sur invitation) de International Network on Digital Labor (INDL) le 14 juin. Elle sera l’occasion d’entendre des témoignages de micro-travailleurs et d’entreprises / plateformes qui les recrutent, de présenter les résultats des enquêtes nationales et internationales sur ces formes émergentes d’emploi et d’en débattre avec des experts académiques et institutionnels, français et étrangers, ainsi que des partenaires sociaux.

Pour s’inscrire, suivre le lien ici :

https://www.strategie.gouv.fr/debats/plateformes-de-micro-travail-enjeu-lintelligence-artificielle-enjeu-lemploi


Après Uber, Deliveroo et autres services à la demande, le micro-travail est une nouvelle facette du travail intermédié par les plateformes numériques. Des services sur Internet ou sur mobile proposent à des foules d’individus de réaliser, pour le compte de commanditaires, des petites tâches standardisées et répétitives, en contrepartie d’une rémunération allant de quelques centimes à quelques euros par tâche. Celles-ci nécessitent en général de faibles qualifications : prendre une photo dans un magasin, reconnaître et classer des images, transcrire des bouts de texte, mettre en forme un fichier électronique… Malgré leur simplicité apparente, ces micro-tâches réalisées par des millions de personnes dans le monde, servent notamment à créer les bases de données nécessaires au calibrage et à l’« entraînement » d’algorithmes et d’intelligences artificielles.
Au niveau international Amazon Mechanical Turk est la plus connue des plateformes de micro-travail. En France et dans les pays francophones d’Afrique, d’autres plateformes attirent un nombre croissant de travailleuses et travailleurs, pour compléter leur revenu primaire, voire pour y suppléer. Quelle est l’ampleur du phénomène ? Comment reconnaître, organiser et réguler cette nouvelle forme de travail ? Comment, finalement, s’articule-t-elle avec les formes traditionnelles de l’emploi ?

Les présentations et les débats se dérouleront en français et en anglais, avec traduction simultanée.

Programme :

9h – Accueil et Introduction
9h15-10h45 – Session 1 : Quels enjeux du microtravail ? Intelligence artificielle, science et marché
11h-12h30 – Session 2 : Le microtravail en France: résultats de l’étude DIPLAB 2018
13h45-15h15 – Session 3 : À la rencontre des micro-travailleurs

En bref...