Version mobile du site Ires.fr à venir
A


La Revue de l’IRES

N° 44

N° 44 (juin 2004)

Varia - Dossier : Le travail comme activité et comme action

Gestion des temps et régulations sociales : quelles incidences de la loi Aubry II sur l'organisation desentreprises et les conditions de travail des salariés ?

Pascal CHARPENTIER, Hervé HUYGHUES DESPOINTES, Michel LALLEMENT, Florence LEFRESNE, Jocelyne LOOS-BAROIN, Nadège Turpin-HYARD
Cette recherche menée selon une méthodologie originale (approche qualitative et quantitative, suivi longitudinal sur une année) a pour objectif l'évaluation des transformations induites par la RTT sur les communautés de travail, sur l'organisation du travail… Suite >
Construit sur la base d'une enquête qualitative menée auprès d'élus de comité d'entreprise CFDT, cet article propose de développer une hypothèse centrale, celle de l'émergence d'un processus de professionnalisation des élus, certes inégalement partagé ou… Suite >

Retraites : Les scénarios de la réforme

Samia BENALLAH, Pierre CONCIALDI, Michel HUSSON, Antoine MATH
L'article propose dans une première partie des éléments d'évaluation détaillés des effets à long terme des réformes mises en œuvre en matière de retraites depuis le début des années 90. Il s'agit de simuler l'évolution… Suite >
Cet article se propose d'inscrire l'objet sociologique « bénévolat » dans le programme d'étude de la sociologie du travail et de mettre en lumière, à la fois, l'apport de la sociologie du travail, de ses… Suite >
Depuis le milieu des années 1990, les sociologues manifestent un intérêt renouvelé pour l'analyse concrète des activités de travail. Ce mouvement témoigne de l'influence croissante des traditions interactionnistes, pragmatistes, et phénoménologiques, mais également des sciences… Suite >
L'histoire et la sociologie des techniques ont connu ces dernières années un mouvement de réévaluation des objets et des contenus, des références théoriques et des méthodologies. La sociologie du travail, restée relativement en marge de… Suite >
Les analyses sociologiques du travail font un grand recours aux notions d'autonomie et de contrainte. Cela tient à la représentation de l'entreprise qui leur est généralement sous-jacente : la décision managériale fait progresser les impératifs… Suite >

En bref...