Version mobile du site Ires.fr à venir
A


N° 33 ( 2000)
Partager

Baisse des salaires - pour un monde meilleur ?

Claus SCHÄFER

Des coûts salariaux plus faibles permettraient-ils de favoriser la création d'emplois ? Pour répondre à cette première question l'auteur montre d'abord qu'en Allemagne les coûts salariaux ont connu une forte dispersion. Les salaires plus faibles bénéficient d'aides étatiques diverses. Cet affaiblissement du coût salarial ne contribue pas à dynamiser la demande intérieure. La crise du marché du travail en Allemagne est pour une grande part due à la répartition inégale des revenus et à l'affaiblissement de la demande publique. Les Etats-Unis constituent-ils un modèle en la matière ? Pour répondre à cette deuxième question, l'auteur montre que les Etats-Unis connaissent une fracture sociale très importante. Les statistiques de l'emploi la sous-estiment, et les chiffres du chômage doivent être réinterprétés. En outre, le niveau de productivité des Etats-Unis n'évolue pas aussi vite que celui des pays européens. Les Etats-Unis connaissent une défaillance de leur système d'accumulation matériel et humain. L'auteur conclue que les résultats des Etats-Unis n'incitent pas à les prendre comme modèles, mais qu'il est préférable de changer de politique salariale. Cela signifie qu'il faut s'attaquer aux bas salaires et développer des politiques de qualification de la main-d'œuvre.

En bref...