Version mobile du site Ires.fr à venir
A


N° 64 (janvier 2010)
Partager

Salaires et crise

Pierre HERITIER, Joël MAURICE

Il faut placer la question des salaires au cœur de la lutte contre la crise - parce que la crise trouve son origine dans un affaiblissement de la part des salaires dans la valeur ajoutée. Une analyse du rapport Cotis souligne cet affaiblissement en France, depuis 1983. Mais plusieurs rapports internationaux (OIT, OCDE) attestent la généralisation de cet affaiblissement, depuis une dizaine d'années voire davantage, en Europe et dans le monde. Ce mouvement se double partout d'un élargissement des inégalités. Il en résulte un déséquilibre insoutenable entre la demande et l'épargne financière. Ce mouvement est le produit de l'idéologie libérale dominatrice, qui a conféré un excès de pouvoir aux actionnaires et contraint les organisations syndicales à la défensive. Ce diagnostic appelle une remontée de la part des salaires dans la valeur ajoutée, non dans un seul pays, mais par un mouvement coordonné, en Europe et dans le monde.

En bref...