Version mobile du site Ires.fr à venir
A


N° 72 (novembre 2012)
Partager

Expériences formatrices, socialisation et compétences : lesleaders syndicaux d'entreprise face aux restructurations

Rachel BEAUJOLIN-BELLET

À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations. À l'appui de l'analyse de 48 récits de vie d'entrepreneurs militants CFDT et CGT ayant été les leaders de conflits contre des projets de restructurations lourdes, cet article s'interroge sur les conditions d'acquisition, de développement et de capitalisation des compétences pour l'action syndicale dans de tels contextes. L'article propose une cartographie des compétences que les leaders syndicaux de tels conflits affirment devoir être mobilisées dans l'action collective contre des restructurations lourdes. Il aborde ensuite les conditions d'acquisition de ces compétences, selon les différentes expériences formatrices vécues, entre formations et formation dans l'action. Il met en exergue quatre configurations : des « catapultés qui se révèlent », des « professionnels du militantisme », des « sous-équipés isolés », et des « expérimentés tétanisés ». Enfin, il met en exergue la place particulière qu'occupe la dimension de gestion des émotions dans ces situations.

En bref...