Version mobile du site Ires.fr à venir
A


Actualités
Partager

Parution de la Chronique internationale de l'IRES N°166 juillet 2019

Au sommaire de ce numéro de la Chronique internationale de l’IRES, cinq articles portent le regard sur l’actualité économique et sociale à l’étranger.
Dans l’Union européenne, peu avant les élections de mai 2019, une directive « équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et aidants » a été adoptée, fruit d’un compromis entre la Commission, le Conseil et le Parlement que retrace ce texte. Il en présente les avancées et les limites en matière de congé parental, de paternité, d’aidant et de droit des salariés à demander un aménagement.
Le deuxième article constate la résurgence de la revendication d’un Living Wage au Royaume-Uni dans les années 2000. Il s’interroge sur les stratégies adoptées, portées par des démarches militantes nouvelles, puis par un travail d’influence de grandes institutions ou associations auprès des employeurs. La coexistence de ces démarches crée des tensions entre le mouvement syndical et les organisations de la société civile.
Le troisième article porte sur la réforme du droit du travail de 2017 au Brésil. Elle se caractérise par trois grands traits :  son élaboration antidémocratique, lors de laquelle la Cour suprême a joué un rôle actif, et son caractère inachevé. Cette réforme, que le Président Bolsonaro entend poursuivre, ne rencontre que peu de résistance des forces sociales.
Le quatrième article retrace la mainmise de l’État sur le mouvement syndical en Turquie à partir du coup d’État militaire de 1980, mais surtout de l’arrivée au pouvoir de l’AKP en 2002. Il en examine les conséquences, à la fois pour les organisations syndicales et les relations professionnelles dans leur ensemble.
Enfin, le dernier article examine les réformes de la résolution des contentieux individuels du travail engagées au Japon au cours des années 2000. En effet, la détérioration du marché du travail lors des années 1990 entraîne une forte hausse de ces contentieux, poussant les pouvoirs publics à agir dans le sens d’un renforcement des protections pour les salarié∙es. Toutefois, les voies de recours existantes restent peu utilisées et les syndicats investissent peu ce domaine d’intervention.

Le N°166 de la Chronique internationale de l'IRES est consultable sur notre site.

En bref...