Version mobile du site Ires.fr à venir
A


CGT-FO
Partager

Les cadres de l'action sociale. Entre engagement et renoncement professionnel (mars 2019)

Hubert BILLEMONT

La présente étude est le résultat d’une démarche de recherche-action engagée par FO-Cadres. Elle vise à mieux connaître les pratiques professionnelles des cadres du secteur de l’action sociale et leur rapport à l’engagement. Dans cette perspective FO-Cadres s’est appuyée sur l’expertise de la fédération FO de l’action sociale (FNAS-FO) pour bâtir le cahier des charges de l’étude réalisée dans le cadre de la convention conclue entre la cgt-FO et l’Institut de Recherche Economique et Sociale (IRES).
L’étude se propose de placer les interrogations sur plusieurs points spécifiques :

- Etablir un diagnostic du secteur de l’action sociale en matière de gouvernance des établissements par les cadres et les directeurs d’établissements.

- Analyser les pratiques et représentations développées par les cadres de l’action sociale face aux évolutions et problématiques de leur secteur d’activité.

- Evaluer les difficultés en matière de recrutement des cadres et les problèmes de gestion des personnels dans des secteurs peu habitués aux logiques concurrentielles.

- Identifier les postures des cadres dans un secteur en mutation : présenter en particulier les stratégies de management et d’organisation à l’œuvre sur le terrain.

- Identifier les modalités d’adaptation des cadres et les stratégies de défense élaborées pour affronter les difficultés organisationnelles et financières du secteur.

- Etudier les impacts de la culture managériale couplée à la valorisation de la logique gestionnaire sur l’engagement professionnel des cadres, et sur la culture du métier en vigueur chez ces derniers.

- Discerner les pistes d’action et les stratégies développées par les cadres pour défendre leur secteur d’activité, leurs métiers et les missions en direction des publics.

L’objectif poursuivi par FO-Cadres est double : produire un savoir académique sur la base d’une méthodologie et d’une analyse scientifique à même d’éclairer les enjeux et les pratiques liés à l’activité des cadres et des ingénieurs issus d’un secteur professionnel donné ; aboutir à la production d’un savoir militant dont le document d’analyse peut constituer un outil d’aide à la décision syndicale pour répondre aux aspirations des cadres et des ingénieurs.
Le projet comporte trois étapes de travail combinées : la première étape vise à produire des entretiens qualitatifs avec 20 cadres en poste. La deuxième étape consiste à intégrer les résultats quantitatifs produits en parallèle par une enquête statistiques avec questionnaires. La troisième étape consiste à rédiger une étude qui replace ces deux premières étapes dans la description globale de l’évolution du secteur de l’action sociale depuis une vingtaine d’années.